Intercommunalité

Intercommunalité > Scot

Scot

JPEG - 6.8 ko

Pour répondre à de forts enjeux de complémentarité, les élus du Scot des Rives du Rhône se sont entendus avec leurs homologues du Scot du bassin d’Annonay et de trois intercommunalités du Nord Drôme pour « partir en révision » sur un territoire élargi, plus proche du « grand bassin de vie Rhône médian ».
Les périmètres des Scot sont déterminés par la notion de bassin de vie, or les territoires sont aujourd’hui de plus en plus liés, interagissant les uns avec les autres. Souhaitant impulser une nouvelle dynamique, les syndicats mixtes des
Scot des Rives du Rhône et du bassin d’Annonay ont donc décidé de fusionner leurs périmètres, permettant de répondre communément à des problématiques partagées. Trois intercommunalités du Nord Drôme, les communautés de communes des Deux Rives, de la Galaure et des quatre collines, se sont jointes à cette nouvelle aventure collective.

Une révision du Scot des Rives du Rhône va donc s’engager pour établir des orientations d’aménagement à l’échelle de ce nouveau périmètre, en identifiant les enjeux et contraintes communes, et en développant notamment des complémentarités entre le territoire d’Annonay, bassin de vie rural marqué par un fort tissu industriel, et les territoires de la vallée du Rhône.
Le conseil syndical des Rives du Rhône a déjà délibéré favorablement le 9 octobre dernier quant aux demandes d’adhésion de 5 des 6 intercommunalités concernées.

Le nouveau Scot pourrait couvrir à terme près de 140 communes, onze intercommunalités et environ 250 000 habitants.