Tourisme

Tourisme > Musée des Mariniers

Musée des Mariniers

JPEG - 203.3 ko
Source : Photo Boonroy - Tableau d’Alexandre Dubuisson – Scène de halage – 1843 – Original au Musée des Beaux-Arts de Lyon

Le Musée des Mariniers de Serrières est consacré à la batellerie en bois et retrace l’aventure de ces trains de bateaux halés par des chevaux, et de toute cette population marinière des bords du fleuve.

Les grands équipages font toute l’originalité de la batellerie du Rhône, on ne trouve pas d’organisation semblable sur les autres fleuves.

Il faut savoir que chaque embarcation a un nom bien spécifique (selon sa fonction : la civardière transporte l’avoine pour les chevaux), selon son origine géographique (la « sisselande » est fabriquée à Seyssel), selon son matériau de construction (« sapine », « penelle »). Les mariniers ont leurs propres symboles, notamment la croix des équipages, leur parler, leurs rites, leurs jeux (les joutes) et leurs saints patrons.

Le Musée des Mariniers est sis dans l’ancienne église Saint-Sornin. L’actuelle a vraisemblablement été bâtie à l’emplacement de la première chapelle d’un prieuré bénédictin. L’édifice originel daterait du 10ème siècle. Dès le 12ème siècle, l’église est l’église paroissiale de Serrières, sous le contrôle de l’archevêque de Vienne. L’église a gardé quelques vestiges de cette première époque, entre autres une corniche à décor d’entrelacs de style carolingien, ornant un pilier de la croisée du transept. Sur ce même pilier, on aperçoit une stèle funéraire gallo-romaine, portant une inscription.

JPEG - 163.5 ko

Le gros œuvre date en majeure partie du 14ème siècle, il s’agit de la nef, du chœur et du transept. L’église est probablement construite sur le plan traditionnel de la croix latine. C’est à cette époque que la nef est dotée de sa charpente en bois de châtaignier notable, en forme de carène de bateau renversée. Cette charpente est un chef d’œuvre réalisé par des charpentiers de marine, classée monument historique dès 1932.

Au 15ème siècle, le prieuré est desservi par l’ordre des chanoines de Saint-Ruf, dont la maison mère se trouve à Valence. Les chapelles latérales datent sans doute de cette époque : à l’origine, ce sont des chapelles funéraires de grandes familles serrièroises. On peut encore y admirer de belles dalles mortuaires, dont certaines sont classées monuments historiques.

JPEG - 274.7 ko

La célébrité de Saint-Sornin tient en la présence entre ses murs de quatre « mandulons » (du patois provençal « mandule » signifiant petite amande desséchée) : il s’agit de quatre corps momifiés et inquiétants, appuyés contre les murs de l’ossuaire. Leur existence en ce lieu reste à l’origine de légendes tenaces : restes d’emmurés vifs, pestiférés, martyrs des guerres de religion… Ces cadavres ont sûrement été tirés des caveaux et transportés dans l’ossuaire et doivent leur état de conservation unique à différents facteurs naturels comme la qualité de l’air, le degré d’humidité, etc.

JPEG - 313.1 ko
JPEG - 234.1 ko

En 1804, l’église Saint-Sornin perd son statut d’église paroissiale et devient simple annexe. On y célèbre encore quelques messes, mais la paroisse est déplacée à Serrières, dans l’église du Nord du bourg. La désaffection de Saint-Sornin est rendue nécessaire par son état de délabrement et d’insalubrité causé par des caveaux trop nombreux et un Rhône trop proche. En 1927, Saint-Sornin est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. En 1932, la nef de l’église est classée monument historique en raison de sa charpente. Toute l’église devient monument historique en 1937. Saint-Sornin est désaffectée en 1935. Le monument entre ensuite dans sa phase musée : en 2009, on a fêté les 100 ans de ce projet et les 70 ans de présence du musée dans l’église Saint-Sornin.

JPEG - 242.9 ko
JPEG - 317.6 ko

Musée des Mariniers du Rhône Ancienne Eglise Saint-Sornin - Rue du Musée - 07340 SERRIERES Tél : 04 75 34 00 46 Fax : 04 75 34 15 78

Ouvert tous les jours sauf le mardi de mi-juin jusqu’aux Journées du Patrimoine en Septembre.Visite de groupes même hors saison sur réservation.


JPEG - 23.4 ko

Le Musée des Mariniers de Serrières fait partie de « Cap sur le Rhône », un réseau culturel qui est composé de musées et de sites patrimoniaux ayant trait avec ce fleuve, du Lac Léman jusqu’à Arles. Dans le cadre de ce réseau, il est conseillé de visiter les lieux suivants aux alentours de Serrières : la Tour des pénitents dans le village même, la Fondation Albert Gleizes installée dans la maison Moly Sabata à Sablons, la réserve naturelle de l’Ile de la Platière et la grande mosaïque représentant Océan, dieu des eaux et du commerce fluvial et maritime, dans la villa de Licinius à Clonas-sur-Varèze.


Pour découvrir la région, visitez le site internet d’Ardèche Grand Air