Parcours visite guidée de Serrières

Serrières > Parcours visite guidée de Serrières > LES ECURIES RELAIS DES EQUIPAGES

LES ECURIES RELAIS DES EQUIPAGES

Dans l’enceinte de cette ancienne « Taverne des Mariniers », on trouvait le maréchal ferrand des équipages et sa forge.

La période du halage fut une période faste pour l’économie de Serrières. Berceau des maîtres d’équipages tels que, les Marthouret, Métral, les Cuminal qui avaient un si grand nombre de maîtres d’équipage qu’il fallait un surnom pour chacune de ces familles : Jean Cuminal, dit le « Le Grand Jean » et son frère Isidore, dit « Le Frisé ». Il y eut aussi un autre Isidore Cuminal dit « Le Grand Zidore », très célèbre dans le monde des mariniers tant par sa stature que par son intelligence On notera aussi François Cuminal, Baptiste Cuminal, Michel Cuminal et son frère Claudius, dit « Boileau ».

Marthouret, dit « Le Crâne » avait un équipage de plus de quatre-vingts chevaux ; Jean Marthouret, dit « Canotte », qui mourut subitement à la Roche-de-Glun, Pierre Marthouret, dit « La Guille » qui devint, après bien des déboires, capitaine du bateau à vapeur
« l’Aigle Six ».

Jean Boissonnet, dit « Drujon » possédait un équipage composé en grande partie de magnifiques bœufs du Dauphiné. Il produisit ensuite des saucisses pour l’armée sous le nom de « Saucisses Boissonnet » d’où, peut-être, le nom de « Boissonnet saucisse » que l’on retrouve dans quelques ouvrages.
Pour sa part, Sablons connut Joseph Cuminal, dit « Lacabère », Métral, dit « Jean la Miche ». Ce dernier possédait des écuries remarquables par leurs auges en pierre taillée de plus de huit mètres de longueur. On imagine aisément l’animation au sein des deux villages, lorsqu’un équipage arrivait en vue de Sablons, le tambour de ville et le crieur public parcouraient les rues pour l’annoncer à la populatio