Parcours visite guidée de Serrières

Serrières > Parcours visite guidée de Serrières > LA VISITE DU CARDINAL DE RICHELIEU

LA VISITE DU CARDINAL DE RICHELIEU

JPEG - 158.4 ko
Convoi de barques transportant le cardinal de Richelieu et son entourage.

Nous sommes en 1642 sous le règne de Louis XIII. Bien que déjà gravement malade, Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu n’hésita pas à se rendre à Tarascon par la route de « Lyon à Beaucaire » pour conférer avec le roi du traité avec l’Espagne.

C’est au retour de ce voyage, le 1er septembre 1642, que Richelieu fit halte à Serrières à l’auberge appelée alors « Vincent de Seigle ». Rappelons que ce retour vers Paris, où il mourra quelques mois plus tard, le 4 décembre, fut l’occasion pour le cardinal d’assister, à Lyon, au procès des conspirateurs François de Thou et de Cinq-Mars qui auront la tête tranchée sur la place des Terreaux.

Tirées par un équipage de chevaux richement harnachés, trois grandes barques, luxueusement ornées remontaient le Rhône en direction de Lyon. La première barque est la plus luxueuse ; le plus habile des mariniers tient fièrement la barre. Armand Du Plessis, duc de Richelieu repose sur un lit à l’intérieur d’une chambre fabriquée pour l’occasion.

Afin de laisser rentrer le brancard porté par six hommes et, sur lequel reposait le Cardinal, on dut élargir une porte, laquelle devait à l’époque, se trouver côté rue Seive Buisset.

L’hôtel Vincent de Seigle prit par la suite le nom de « L’auberge du Chapeau Rouge », en mémoire de la célèbre coiffe de l’illustre visiteur, nom qu’il conserva jusqu’à la révolution. Une auberge qui se nomme aujourd’hui le « Bateau d’Emile ».
Un siècle plus tard, Mandrin, le célèbre « bandit bien-aimé » fit de nombreuses haltes dans cette auberge.